Liens institutionnels
HAS
AFSSAPS
cnfmc
Assurance maladie
Ministere
IRDES
INVS


FSM
autrespecialites
mots

Yves Juillière :
Accompagnement des patients qui pourraient présenter une valvulopathie médicamenteuse, dans leurs démarches judiciaires auprès de l'ONIAM

Geneviève Derumeaux :
Défendre la qualité et la légitimité des actions de formation et d'accréditation

Pascal Guéret :
Le CNPC : une instance complémentaire

Jean-François Thébaut :
Une action synergique
pour la qualité de l'exercice cardiologique


Dernière mise à jour :
3 mars 2015


Le Conseil National

Professionnel de la Cardiologie

devient l’interlocuteur majeur

des pouvoirs publics pour le DPC

 

logo

Le Conseil national professionnel de cardiologie regroupe à parité six membres  hospitaliers, dont un représentant du conseil national des universités, du collège des cardiologues des  hôpitaux généraux  et du collège des enseignants, désignés par la Société Française de Cardiologie (SFC) et six membres libéraux  dont un représentant du conseil national de l’ordre des médecins, du collège national des cardiologues français et de l’UFCV, désignés par le Syndicat National des Spécialistes des Maladie du Cœur et des Vaisseaux (SNSMCV).
(Lire la suite de l'article).


Pour les cardiologues : accompagnement des patients qui pourraient
présenter une valvulopathie médicamenteuse,
dans leurs démarches judiciaires auprès de l’ONIAM

Vous trouverez ci-dessous un courrier à destination des cardiologues que souhaitait vous faire parvenir le Directeur de l’ONIAM dont un Collège est en charge des dossiers de plaintes dans l’affaire Médiator.
Ce courrier insiste sur les éléments importants (échocardiographies, certificat médical clinique) qui sont nécessaires et sur le fait que la responsabilité des médecins est de principe écartée. A ce courrier sont joints à titre informatif la lettre adressée aux victimes et la listes des documents qui leur sont demandés.

Télécharger ce courrier ici.


Guide de bonnes pratiques pour le diagnostic,
le traitementet le suivi des patients adultes présentant
des pathologies respiratoires du sommeil

Document élaboré de façon conjointe par les Conseils Nationaux Professionnels de pneumologie et de cardiologie.
Il précise les règles de bonnes pratiques devant être respectées par les pneumologues et les cardiologues prenant en charge des pathologies respiratoires du sommeil.

Lire


Arrêté du 26 février 2013 (JORF n°0052 du 2 mars 2013)

Arrêté fixant la liste des orientations nationales du développement professionnel continu des professionnels de santé pour l'année 2013.

Cet arrêté est à télécharger au format PDF en cliquant ici.


Cholestérol : attention, danger !

Associations de patients, sociétés savantes médicales et associations de lutte contre les maladies cardiovasculaires et neurovasculaires, se rejoignent pour exprimer leur plus vive inquiétude devant la réaction de nombreux patients qui, à la suite de deux livres récents, ont décidé d’interrompre leur traitement pour excès de cholestérol (statines) ou diabète (gliptines ou analogues).

Ce communiqué de presse est à télécharger au format PDF.


Réflexion économique pour une prise en charge de la télésurveillance ambulatoire des porteurs de stimulateurs et défibrillateurs cardiaques

Élaborée par le CNPC (Conseil National Professionnel de Cardiologie) et le CNOM (Conseil National de l’Ordre des Médecins). Les signataires de la Charte du bon usage de la télécardiologie appliquée aux prothèses rythmiques avaient indiqué pouvoir contribuer à la réflexion médico-économique sur le sujet. C’est l’objet du présent document publié en septembre 2012.

Ce document est à télécharger au format PDF.


Charte de télécardiologie appliquée à la télésurveillance
des prothèses implantées en rythmologie

Charte élaborée puis validée le 16 décembre 2011 par le CNPC (Conseil National Professionnel de Cardiologie) et le CNOM (Conseil National de l’Ordre des Médecins), avec le concours de la Commission de Télémédecine de la Société Française de Cardiologie (CTSFC).

Cette charte est à télécharger au format PDF.


La voie accessoire de qualification en cardiologie

Vice-président d’honneur du SNSMCV et ancien président du CNCF, Jean-Yves Fraboulet met à disposition le fichier PowerPoint qu’il a utilisé pour sa présentation du 8 octobre 2011 à Ploërmel.

Télécharger en cliquant ici.


L'accréditation en cardiologie interventionnelle est maintenant possible : CARDIORISQ 2011

A l’origine, une histoire d'assurance professionnelle :

L'accréditation des équipes à risque est née de 2 crises de négociation professionnelle concernant les tarifs de plus en plus élevés des primes de responsabilité civile professionnelle, notamment des chirurgiens, des anesthésistes, et des obstétriciens. La première est survenue au mois d'août 2004 quand à l'appel de leur organisation professionnelle les chirurgiens ont menacé de s'exiler en Angleterre, suivi d'une deuxième crise en juillet 2006 pour obliger le gouvernement à respecter le protocole d'accord précédemment signé. En urgence, le principe de l'accréditation des médecins a été voté par l'assemblée nationale, permettant aux médecins accrédités de faire prendre en charge une part de leur prime d'assurance par la sécurité sociale (JO du 23/07/2006), sous réserve d'atteindre un certain seuil et limiter à un plafond qu'il faudra par la suite régulièrement réévaluer. Pour que le processus permette le remboursement immédiat par les caisses, tout médecin concerné a même été déclaré transitoirement accrédité pour une durée de trois ans, à la seule condition de s’engager dans la démarche. (Lire l'intégralité)


La Haute Autorité de Santé précise la prise en charge échocardiographique des personnes exposées au benfluorex

L'échocardiographie Doppler transthoracique est indiquée dans le cadre du suivi des patients exposés aux produits contenant du benfluorex - Mediator et ses génériques. Saisie par le Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé, la Haute Autorité de Santé publie une fiche de bon usage sur cet examen, à destination des professionnels de santé sollicités par des personnes exposées au benfluorex.


En cas de suspicion clinique, de doute d'atteinte valvulaire ou sur demande des personnes exposées au benfluorex, une échocardiographie Doppler transthoracique sera réalisée en consultation spécialisée de cardiologie pour caractériser la présence d'une fuite valvulaire. Pour déployer leurs recommandations, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé et la Direction générale de la santé ont diffusé, le 28 février dernier, une information à l'ensemble des cardiologues sur la prise en charge médicale des personnes exposées au benfluorex et présentant donc un risque de valvulopathie ou d'hypertension artérielle pulmonaire.

Dans la continuité de cette information, la Haute Autorité de Santé diffuse aujourd'hui les modalités de suivi par échocardiographie Doppler transthoracique dans une fiche de bon usage et a mis à jour son rapport d'évaluation de 2009 sur cet examen. Ces documents doivent permettre d'apporter aux cardiologues une information homogène, pratique et pédagogique et constituent également un complément d'information pour les autres médecins, dont les médecins traitants qui prescrivent cet examen et voient en consultation des personnes exposées inquiètes.

Les documents publiés aujourd'hui et diffusés notamment aux cardiologues via le Conseil National Professionnel de Cardiologie précisent les signes échocardiographiques à rechercher pour établir le diagnostic de valvulopathie. Ils déterminent également la fréquence de suivi de la pathologie. Cette fiche sera diffusée aux autres professionnels impliqués dans la prise en charge des personnes exposées au benfluorex (médecin généraliste, endocrinologue, pneumologue...).


Pour consulter les documents sur l'échocardiographie Doppler transthoracique dans le suivi des personnes exposées au benfluorex, cliquez ici.