Liens institutionnels
HAS
AFSSAPS
cnfmc
Assurance maladie
Ministere
IRDES
INVS


FSM
autrespecialites
mots

Yves Juillière :
Accompagnement des patients qui pourraient présenter une valvulopathie médicamenteuse, dans leurs démarches judiciaires auprès de l'ONIAM

Geneviève Derumeaux :
Défendre la qualité et la légitimité des actions de formation et d'accréditation

Pascal Guéret :
Le CNPC : une instance complémentaire

Jean-François Thébaut :
Une action synergique
pour la qualité de l'exercice cardiologique


Dernière mise à jour :
24 février 2015


La cardiologie soutient un projet d’amendement favorisant la télémédecine

L’introduction d’un article favorisant le développement de la télémédecine dans l’un des avant-projets de Loi « Hôpital, Patient, Santé et Territoire » avait été considéré comme une avancée dans la recherche de solutions concrètes et innovantes à la problématique de la qualité et de l’accès au soin par de nombreux acteurs de la chaîne de santé (professionnels, producteurs de logiciels d’information ou de dispositifs médicaux, etc.).

Ces mêmes acteurs ont fait part de leur profonde déception lorsque cet article a disparu dans les versions ultérieures de l’avant-projet. Ils saluent cependant l’intérêt porté par le Gouvernement à cette pratique novatrice du soin, intérêt concrétisé dans le rapport intitulé « La place de la télémédecine dans l’organisation des soins ». Les recommandations portant sur la téléconsultation, la télé-expertise et la télésurveillance comportent en effet des aspects positivement reconnus comme porteurs de solutions pour de nombreux problèmes (le rapport souligne justement l’intérêt de la télésurveillance de l’insuffisance cardiaque).

Sensible à l’intérêt porté par Madame la Ministre à cette question, la cardiologie française représentée par la Société Française de Cardiologie (SFC), société savante de la spécialité et le SNSMCV, syndicat des cardiologues libéraux, souhaite vous faire part de son soutien au projet d’amendement en pièce jointe.

Pour la SFC, Pr. Gueret

Pour le SNSMCV, Dr. Thébaut